X-Men : Sword of Braddocks (preview)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

X-Men : Sword of Braddocks (preview)

Message  Hyperion le Dim 5 Avr - 6:11









X-MEN: SWORD OF THE BRADDOCKS
Written by CHRIS CLAREMONT
Penciled by SCOTT CLARK
Cover by ALEX GARNER

Before she can come home to the X-Men, Betsy Braddock has one final mission—settle the score once and for all with the man who’s been hunting her across the multiverse. If she hopes to survive, Psylocke’s going to have to use every weapon at her disposal----and possibly cross a line no X-Man ever has before…

Hyperion
Admin

Masculin Date d'inscription : 04/04/2009
Age : 34
Localisation : Lille (59)

http://hypalphacomics.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: X-Men : Sword of Braddocks (preview)

Message  Hyperion le Dim 5 Avr - 6:12

Lu. Effectivement c'est pas aussi catastrophique que ce à quoi je m'attendais en fait.

Je ne comprend pas pourquoi ce numéro ne s'appelle pas tout simplement "X-Men : Psylocke" ou quelque chose d'approchant... Psylocke n'a à ma connaissance que "Crimson Dawn" à son nom et encore elle le partage avec Archangel...

Spoiler:
Et pourtant ce one-shot, concerne deux histoires entièrement consacrées à Betsy et le titre aurait été mérité. Y a plus à plaindre, Polaris qui par exemple n'a jamais eu de titre à son nom, mais bon des fois je comprend pas trop pourquoi le titre "Psylocke" ne serait pas vendeur en lui-même.

Bref... La seconde histoire, c'est du foutage de gueule, puisque c'est une réedition, d'une histoire assez minable où Psylocke est violante et vulgaire. J'avais détesté cette histoire. Il me semble bien qu'on l'a eu également en VF. Réedition quoi qu'il en soit.

La 1ère histoire : les images, à part la première en gros plan qui m'avait tant choqué, parce que je trouve que l'étalage de chair comme ça, ça faisait p*** ; surtout que Psylocke est censée quand même être une adepte des combats au corps et corps et risquer autant de chair au combat, enfin bref ça me paraît un peu fou… Mais soit… Les images ne sont pas si moches que ça. Au contraire il y en a de sublimes. Mais elles sont toutes informatisées hein, faut pas se leurrer. Psylocke est toutefois de nouveau très sexy, très lutteuse dans cet épisode et voir même de nouveau un peu mystérieuse. Ainsi les scènes avec Sage où Betsy semble toujours en vouloir un peu à Tessa de ses choix récents et où elle garde le silence pendant qu'on a un déluge de sentiments pour une fois de la part du mentat mutante… En effet, Sage ne cesse d'appeler Betsy : "mon amie" ou "ma très chère amie". Wow… lol. Habituellement ça ne concorde pas du tout avec Sage, mais bon si le sieur Claremont veut humaniser le peu qui reste d'elle à l'heure actuelle, ptdr, why not. Enfin Claremont a voulu renforcer l'amitié des deux femmes. Amitié qui dans cet épisode paraît presqu'à sens unique, tant Psylocke reste silencieuse aux appels de Sage…

D'ailleurs sur le plan affectif, Psylocke apparaît dans ce one-shot comme limite un glaçon, un animal très sauvage. Aucune réponses à Sage, elle esquive pas mal Dents-de-Sabre lorsqu'il leur parle de leur couple pour pouvoir directement se consacrer à la mission qu'elle s'est fixée. Arrêter le carnage du Slaymaster dimensionnel qui tue tous les doubles d'elle-même sur son passage. Sa quête l'amène jusqu'à la Terre 616 où elle retrouve son frère. On la voit bien se faire quelques petits plaisirs en retrouvant sa ville natale, mais pour autant Psylocke ne semble pas souffrir cruellement d'un besoin de revenir définitivement dans son monde d'origine (peut-être à cause de Creed en fait ?).

La bataille en question avec Slaymaster a lieu et Psylocke écarte Brian (eh oui ils n'en finissent plus de se retrouver et visiblement c'est pas fini… un jour je ferais un sujet là-dessus et je les compterai, lol). Betsy tue finalement le terrible Slaymaster. Et là Brian de lui demander si elle va rester. La réponse de Psylocke est assez glaçante… "Non, j'ai une vie et une destinée, hors d'ici"… Brrr, sympa quand on pense à toutes les fois où ces deux là se sont perdus et surtout à l'horrible époque où Brian a replongé dans l'alcoolisme parce qu'il croyait sa sœur morte à Dallas… Ptdr, franchement on se dit quand même que quelque part elle est vraiment sans pitié... Laissant Brian sur le trottoir, elle répond à sa pauvre question : "on va se revoir ?"  "qui sait ? tout est possible dans le futur"…. Hum, ouais, ptdr… Ca tue quand même.

Effectivement Psylocke retourne ensuite auprès des Exilés et surtout de Dents-de-Sabre. On finit sur le couple qui s'embrasse.

Alors pas que du positif, mais pas que du négatif. Des image superbes, une Psylocke sexy, de nouveau mystérieuse (enfin je me comprend), bon un peu froide question relationnel quand même ptdr. Après un one-shot qui ne résout pas grand chose c'est clair, mis à part l'intrigue de Claremont qui durait depuis des lustres maintenant avec le Slaysmaster. Mais bon ça m'étonne pas de CC, il a fini son truc à lui et maintenant vu qu'on lui reprend son jouet, ben il a pas dû trop vouloir aider les suivants lol. Il s'en fiche. Donc effectivement du point de vue de la relève, on a pas avancé d'un iota. Psylocke est toujours au même endroit.
J'ai beaucoup aimé la scène où Psylocke et Sage courent ensemble et plusieurs autres scènes graphiquement très sympas…

Hyperion
Admin

Masculin Date d'inscription : 04/04/2009
Age : 34
Localisation : Lille (59)

http://hypalphacomics.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: X-Men : Sword of Braddocks (preview)

Message  Justice le Mer 8 Avr - 0:44

Finalement je me perds... scratch ,la "Psylocke" que l'on voit dans les exilés c'est la vraie de la terre 616 où bien une venant d'une autre dimension? confused

Justice

Masculin Date d'inscription : 07/04/2009
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: X-Men : Sword of Braddocks (preview)

Message  Hyperion le Mer 8 Avr - 0:49

La Psylocke des Exilés, c'est la vraie (celle de 616). Mais au sein des Exilés elle a eu affaire avec un Slaymaster alternatif (Slaymaster était l'un de ses pires ennemis dans l'univers 616). Or ce dernier parcourait toutes les dimensions pour traquer et assassiner toutes les Elizabeth Braddock alternatives. Et donc au bout d'un moment il a traqué celle des Exilés aussi.

C'est pour ça que tu as dû voir plusieurs Psylocke. Il y a la vraie (celle des Exilés) et plusieurs Psylocke alternatives, poursuivies par le Slaymaster alternatif.

Hyperion
Admin

Masculin Date d'inscription : 04/04/2009
Age : 34
Localisation : Lille (59)

http://hypalphacomics.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: X-Men : Sword of Braddocks (preview)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum