[Article] Interview de Corbier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Article] Interview de Corbier

Message  Dr Wolvy le Jeu 21 Mai - 11:08

Rencontre avec....François Corbier!


Source: JapanVibes HS Octobre/Novembre 2004

JapanVibes: Monsieur Corbier, bonjour,
François Corbier: Bonjour

Cette interview a pour but de vous faire mieux connaître auprès des téléspectateurs qui vous ont connus étant enfants, et qui, maintenant veulent savoir ce que vous devenez. Nous allons donc commencer par le début, qu'est ce qui vous a amené à faire ce métier?
Mon père faisait du music-hall, mon frère faisait du music-hall, et je fais donc du music-hall. A 16 ans j'ai récupéré la guitare de mon frère, je me suis mis à gratouiller dessus, à apprendre à jouer, j'ai écris assez vite des chansons.

Vous êtes un vrai autodidacte?
Tout à fait, je n'ai pas suivi de cours de quoi que ce soit...

Quelles étaient vos influences?
Tu sais, comme n'importe quel jeune, tu reproduis tout ce que tu entends à la radio par exemple, il est rare que l'influence vienne de plus loin que le bout de ton nez. Et à l'époque c'était les chanteurs à texte qui s'accompagnaient à la guitare, c'est-à-dire des gens comme Brassens, Félix Leclerc, Brel, Béart....Des chansons avec des mots.

Avec des mots, c'est plus pratique (rires)
Tout à fait!! Non, mais c'est important, parce que la chanson est devenue quelque chose de tout à fait particulier où il y a beaucoup plus de musique que de mots, très souvent: ça a commencé il y a une quinzaine d'année avec une chanson où les paroles étaient uniquement «dadada». Pourquoi pas? Mais ce n'est pas ma démarche, moi j'ai envie de raconter une histoire.

En l'occurence en musique...
Alors si j'arrive à raconter vraiment une histoire en m'appliquant le mieux possible avec une petite «musiquette» sympa, bah j'aime autant, j'en demande pas plus.

En fait, c'est une vraie démarche artistique, où l'on cherche surtout à se faire plaisir à soi-même à la base...
Oui, et si ça touche les gens, c'est encore mieux.

Parce que c'est fait avec sincérité?
J'essaie d'être sincère dans toutes mes démarches, et il me semble que les gens le ressentent bien comme ça.

Nous allons en venir à ce qui fait que tous les gens de la génération de JapanVibes vous ont connu; comment êtes vous arrivé à RécréA2?
C'était en 1982, je suis rentré à la télévision le premier mercredi de janvier 1982, sur l'instigation de Jacqueline Joubert, la maman d'Antoine De Caunes (et qui était la directrice des programmes Jeunesse d'Antenne 2, NDLR), qui était venue voir un spectacle au Caveau de la République où je travaillais...J'étais là avec des gens comme Martial Carré, Edmond Meunier....Des chansonniers représentatifs de cette période là.
Jacqueline Joubert était donc venue à un de ces spectacles, mon personnage l'a amusée, et elle m'a demandée si je voulais faire des chansons pour les enfants à la télé.
Ce qui est assez cocasse, c'est que quinze jours plus tard dans un autre établissement, il m'est arrivé exactement la même chose avec quelqu'un qui était le pendant de Jacqueline Joubert sur une autre chaîne...Et à l'époque, il n'y avait que trois chaînes....Donc à mon avis, je devais correspondre à une image que recherchaient les gens de télévision pour s'adresser aux enfants. Cela m'est tombé dessus tout à fait aimablement, et quand tu fais du cabaret depuis longtemps, trente ans passés, un gosse à nourrir, eh bien tu n'hésites pas. Si la télévision t'ouvre les bras, tu vas pas dire non. Surtout que j'ai rien à me reprocher, je ne suis pas allé les chercher. C'est une chose très surprenante, que je n'avais encore jamais racontée, car elle m'est revenue ces jours-ci.

C'est en effet étonnant....Donc vous avez travaillé sur Antenne 2 de 1982 à 1987, vous avez suivi Dorothée sur TF1...
J'ai suivi Dorothée, puisque le service public ne m'offrait rien d'intéressant, je me suis dis tant qu'à servir la soupe, autant la servir à quelqu'un qui a toutes les chances de devenir une énorme vedette, c'était le cas de Dorothée, je préférais la suivre.

D'autant que l'équipe était déjà constituée, c'était gagné d'avance, non?
Ah mais ça aurait pu être un flop retentissant, même si tout a été mis en oeuvre par TF1 et par AB Productons pour que ça fonctionne. Tu sais que le public est assez versatile, avec des goûts tout à fait respectables, et au bout d'un an ou deux, ça aurait très bien pu s'écrouler.

Est-ce que vous avez ressenti un changement d'ambiance entre RécréA2 et le Club Dorothée?
Oui, il y avait dans le service public, de la part de Madame Jouert, une tentative de mettre en adéquation le rire et la culture. Donc ça a entrainé forcément une démarche particulière de la part de chacun des participants à cette émission. Alors que une fois chez AB, et travaillant pour TF1, il n'y avait qu'une recherche d'efficacité. Donc, à partir de ce moment là, il est évident que l'atmosphère n'était pas la même, il n'y avait pas la même recherche dans le culturel, mais dans le culturel scolaire, puisque tout est culturel, par exemple un gars ne lisant que des bandes dessinées n'est pas un inculte, il est cultivé en bédés, on est bien d'accord là-dessus.

Dans RécréA2, il y avait en effet un esprit d'éveil, avec des séances bricolage, par exemple...
Alors qu'ensuite avec Monsieur Azoulay, ce n'était plus du tout le cas. Il y avait de la part de TF1 une demande auprès de Dorothée pour que nous soyons le plus efficaces possible, pour que tout le monde reste scotché devant son téléviseur.

Dans le cadre du Club Do, est-ce que vous jouiez des personnages, ou bien étiez-vous vous-mêmes?
On était employés en tant que nous-mêmes, mais interprétant des textes écrits par d'autres. C'est-à-dire que l'on se servait de ma gestuelle, de ma façon de parler: j'ai un langage assez argotique personnellement; j'ai une allure dégingandée qui est assez importante, un physique très marquant, ce qui fait que Mr Azoulay se servait beaucoup de ça (et il avait raison de le faire, puisqu'il m'avait engagé pour ça), je n'étais pas toujours d'accord de la façon dont il le faisait, mais en tout cas, j'avais un rôle de comédien et non pas un rôle d'auteur et surtout pas un rôle d'animateur. Si tu fais un film un jour, tu vas aller chercher des gens correspondant à l'image que tu te fais de ton film, et c'est normal. Bon eh bien c'est ce que faisait Mr Azoulay: il ne cherchait pas à savoir si nous avions une âme, pour être un peu culturel (rires), mais il cherchait à savoir si l'image physique pouvait correspondre à ce que les gens qui nous regardaient cherchaient.

Vous n'aviez pas votre mot à dire sur les programmes que l'émission diffusait?
Non, nous n'avions strictement aucun mot à dire. L'équipe d'AB était partie au Japon acheter tous les dessins animés possible, en faisant des erreurs, car il s'avérait que certains d'entre eux étaient destinés aux adultes et donc difficiles à programmer chez nous, même s'ils ont été diffusés quand même («Ken le survivant» notamment, NDLR).

Le Club Dorothée s'est terminé en 1997...
Ca s'est terminé en 1997, mais j'ai rompu en 1996. On m'a demandé de revenir pour faire les dernières émissions. Et comme je n'étais pas fâché avec eux, j'ai accepté, et je suis revenu faire les dernières émissions. Je suis parti parce que je ne supportais plus l'ambiance qui régnait au sein d'AB Productions depuis plusieures années déjà. Et puis TF1 dans sa démarche d'efficacité considérait qu'à partir du moment où l'on avait des poils blancs, on était plus montrable à la télé. Je pense que cette démarche est une insulte à l'être humain, et je ne supportais plus ça. Je ne supportais plus que des gens d'AB viennent me dire ça, puisque les gens d'AB étaient intermédiaires entre nous et TF1. Ce n'est pas TF1 qui nous payait, on était comédiens pour AB, payés par eux. Donc les gens de TF1 étant des gens sans couilles, ils ne m'ont jamais envoyé un mot pour me dire «Mr Corbier, il faudrait vous teindre la barbe, il faudrait arrêter» ou je ne sais quoi....Ils me considéraient comme un produit, donc ils se sont adressés au monsieur qui faisait le package, et ils ont agi pour que je foute le camp.

Ah oui, cela nous amène au jour où vous vous étiez coupé la barbe à la surprise générale. Cela venait de vous ou de la production?
Tout ça c'était le même problème, c'est-à-dire que c'est une chose qui était répétée sans arrêt: «Corbier, il faudrait que tu te coupes la barbe, t'as des toiles d'araignée dedans, c'est pas beau, ça te vieillit». Donc au bout d'un moment, comme je ne suis pas spécifiquement accroché à mes poils...Je coupe ma barbe très régulièrement – à l'époque je ne pouvais pas la couper – mais sinon avant je la coupais, la laissais repousser...Il y a encore quelques mois j'ai fais des affiches où j'ai juste une moustache....Donc, pourquoi pas me couper la barbe? Mais ça n'était pas suffisant, j'étais devenu vieux dans l'esprit de la direction de TF1, donc inutile. (Un léger silence, puis se ravise). Non, pas inutile, mais plus que ça: obsolète, et forcément laid, parce que un vieillard c'est laid. C'est pas moi qui parle, hein (rires)

Bon j'aimerais résumer un peu vos sentiments vis-à-vis de cette période. Parce que vous avez été parfois assez virulent sur votre site (1)
Souvent les gens me disent ça. Oui, il y a parfois des choses qui m'ont navré quand j'étais chez AB, à chaque fois j'en parlais à Mr Azoulay, mais cela ne changeait rien évidemment, mais je n'en garde pas une acrimonie particulière. Je veux simplement être bien clair: je peux leur être reconnaissant de m'avoir fait travailler pendant neuf ans, mais je n'ai pas à leur cirer les pompes. Donc, je ne veux pas être leur intermédiaire, s'ils ne veulent pas communiquer avec le public, si Dorothéequi a tous les moyens à sa disposition pour faire un site à son nom avec des secrétaires pour répondre à sa place – parce qu'elle a d'autres choses à faire je suppose – ça veut dire que ces gens ne veulent pas communiquer, et moi je ne suis pas leur attaché de presse. Ca veut dire qu'on vient me parler de cette période comme si je savais des choses, mais je n'en sais rien moi, je ne sais pas ce qui était dans la tête de ces gens-là, j'ai essayé de jouer un personnage, de jouer un jeu, et puis le reste je n'en sais rien.
Par contre, s'il y a des choses qui m'ont énervé, il me faudra me les rappeler, mais est-ce que ça vaut encore la peine d'en parler, je n'en suis pas sûr.

Donc vous n'avez pas de rancoeurs particulières?
Non non, pas du tout. Je suis plus en colère contre le système de ce métier qui fait qu'on te colle une étiquette dans le dos et qu'on te la laisse. Alors que le public ait cette démarche, c'est logique, c'est complètement logique. Les gens m'ont connu comme ça, ils viennent vers moi, ils veulent que je leur parle du Club Dorothée et de RécréA2: je leur rappelle tellement de choses, l'enfance c'est un moment privilégié dans l'existence d'un individu, donc je comprend très bien que les gens me parlent de ça. Ce qui m'ennuie beaucoup plus c'est que les gens qui font ce métier, c'est-à-dire les gens qui peuvent me faire travailler, m'ont enfermé dans un truc et qu'ils ne viendront même pas écouter ni voir ce que je fais, je suis le clown de service et c'est tout! Et ça me rappelle la démarche qu'a eue tout ce métier pendant des années sur Bourvil qui pour eux était un con parce qu'il jouait des rôles de paysan. Mais les gens qui pensent comme ça, ce sont eux les cons, ce sont eux les mauvais. Il faut que ces gens apprennent à vivre avec des comédiens, qu'ils aillent les voir, qu'ils les écoutent, qu'ils parlent avec eux; mais on ne se fait pas une idée sur une personne de télévision ou de radio parce qu'elle fait tel ou tel personnage, c'est d'une connerie sans nom comme comportement, ça me fout en colère...


Dernière édition par Dr Wolvy le Jeu 21 Mai - 11:20, édité 1 fois

_________________

You know what?.....I'M BRILLIANT!!!
avatar
Dr Wolvy
Modérateur

Masculin Date d'inscription : 04/04/2009
Age : 35
Localisation : Saint-André (Nord)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article] Interview de Corbier

Message  Dr Wolvy le Jeu 21 Mai - 11:10

Et qu'avez-vous fait après le Club Dorothée? Entre 1997 et maintenant?
J'ai donc arrêté la télévision en 1997, et il s'est passé un an, deux ans, quatre ans, rien. Pas même un coup de fil de personne, rien. J'ai été contacté par quelques petites télévisions d'amateur, des journaux comme le vôtre, des gens gentils qui disent «mais Corbier on peut pas vous laisser tomber», mais rien de la part des gros médias solides, pas un mec du Nouvel Obs, par exemple qui aurait pu dire «nous on détestait le Club Dorothée, mais on aimerait savoir ce que vous êtes devenu». Il aurait pu faire un reportage là-dessus en titrant «Qu'est devenu le bouffon du Club Dorothée?», non même pas, on existe pas, on est de la merde quoi! Et ça, ça me met très en colère.

Pour qu'on parle de vous à la télé, il faut une actualité, je sais que vous avez sorti deux albums...
Ce sont des CD tout à fait marginaux, je n'ai pas une prod' qui ait les moyens de faire beaucoup d'exemplaires, ce sont des disques enregistrés dans la salle de bain, plus pour faire plaisir aux gens qui nous aiment que dans l'espoir de convaincre les radios de les passer...

Justement si un «gros» journal était au courant de ces albums marginaux, cela pourrait vous faire un coup de pouce, et donc créer une demande.
Mais non, parce que l'Humanité l'a fait, j'ai envoyé mon disque à un rédacteur de l'Huma, qui l'a écouté et m'a dit être surpris par le contraste entre l'album et l'idée qu'il se faisait de moi. Il m'a demandé une interview et a fait un papier. J'ai eu ça aussi de la part d'un gars du Figaro, qui m'a fait un petit article, donc vraiment deux journaux opposés, et les deux gars étaient surpris de me découvrir alors qu'ils avaient cette image de crétin de la télé. C'est quand même terrible. Et j'ai eu personne des «gros» magazines, j'ai eu personne de la presse nationale, sauf l'Huma qui est malheureusement devenu un petit journal, quant au Figaro, eh bien je ne partage pas leurs idées, mais c'est déjà gentil à eux de m'avoir contacté...

En consultant votre site (1), j'ai pu constater que vous n'aimiez pas beaucoup les «Gloubi-Boulga Nights»...
C'est une démarche qui me semble étrange. Je comprend que l'on puisse avoir un peu de nostalgie, j'ai rien contre ça. Mais alors qu'on fasse une exploitation financière du mental des individus, alors là je ne suis pas d'accord. C'est-à-dire qu'on va piquer de l'argent de la poche de gens qui souffrent du syndrome de Peter Pan, et là je trouve ça dégueulasse. En plus, les gens qui organisent ces soirées ne me demandent pas mon avis s'ils ont récupéré et diffusé des images de moi -ou de je ne sais qui- et là je n'aime pas ça du tout.

Ils profitent de cette envie de régression.
Je comprend que l'on puisse avoir de la nostalgie, avoir envie de retrouver des personnages de dessins animés en statuette, en posters....Je peux le comprendre, mais je ne comprends pas qu'on puisse réunir des gens de 18 à 30 ans en leur faisant croire le temps d'une soirée qu'ils ont à nouveau dix ans. Je trouve ça malsain.
Alors il y a des gens qui lisent des choses comme ça -j'ai déjà donné cette opinion là- qui me disent après «Oui, mais c'est le seul moment de notre vie où on était heureux»...Je le sais bien, mais c'est pas une raison pour se laisser exploiter maintenant! Il faut refuser ça!

Pour ma part, je trouve ce type de soirées assez énervant, car en tant que fan je préférerais qu'on me montre les séries dans leurs versions originales, plutôt que les versions tronquées par AB (pour mémoire, on a eu droit à un épisode de Ranma ½ de dix minutes), c'est comme si tout le monde adorait une version en fluo de la Joconde en négligeant le tableau original...
Oui et si on suivait le marché, on rajouterait des bras à la Vénus de Milo....Mais j'ai déjà été approché par des jeunes gens organisateurs de ces soirées, et je leur ai dit que je n'avais rien à faire là bas, j'y suis allé parce qu'ils insistaient, que c'était l'anniversaire de leur boîte...Là, plein de gens m'ont tapé dans le dos en me disant «Oh! On vous adorait». Je suis resté une demi-heure, je me suis barré, je me faisais profondément chier, je n'ai rien à voir avec ça, moi! Quand les gens me disent «Vous êtes géniaux», alors quel est le vocabulaire à employer pour le gars qui cherche un vaccin contre le cancer ou le Sida, quoi! Mais non, on était pas géniaux, on était plaisants, on était agréables, drôles et puis voilà, c'est tout.

Quelle est votre actualité en ce moment?
Mon actualité est déjà de faire Avignon à nouveau pour la quatrième et -je pense- dernière année, parce que ça commence à bien faire, je ne voudrais quand même pas devenir un fonctionnaire du Off (rires), je suis en train d'écrire quelques nouvelles chansons.....Les écrire c'est pas très dur, mais c'est de les apprendre. J'ai fini en avril une petite tournée, je me suis pas mal promené en France cet hiver, et j'ai aussi fais quelques dates sur Paris, dans de tout petits lieux...

Vous avez sorti deux albums, où peut-on se les procurer?
Il faut aller sur mon site (1). Il y a un petit poème dans la page d'accueil, et dans ce petit poème, il y a «si vous êtes intéressés par mes disques, cliquez là»....On peut ainsi se le commander en ligne. Les disques ne sont plus distribués. Ils l'ont été un moment, mais tu sais, les disques sont essentiellement mis en vente dans les grandes surfaces, et si au bout d'un mois, ils n'ont pas atteint un quota on les retire.

Très bien, je pense que les lecteurs auront compris la démarche à suivre. Maintenant, imaginez que vous soyez contacté pour animer à nouveau une émission pour enfants....
Alors si par hasard ça venait à se produire, ma réponse est non. C'est-à-dire que j'ai suffisamment donné là dedans, je ne veux pas refaire ma vie, ma vie a été organisée en étant chansonnier avant la télé. Après la télé je suis redevenu chansonnier, mais je ne voudrais pas redevenir chansonnier pour enfants. Il y a une chanson du groupe canadien Beau Dommage qui s'appelle «La complainte du phoque en Alaska» qui dit «ça ne vaut pas la peine de faire tourner des ballons sur son nez. Ca fait rire les enfants, ça n'fait plus rire personne quand les enfants sont grands», eh bien voilà.

Quelle magnifique conclusion, merci Mr Corbier.

(1) www.francoiscorbier.com

_________________

You know what?.....I'M BRILLIANT!!!
avatar
Dr Wolvy
Modérateur

Masculin Date d'inscription : 04/04/2009
Age : 35
Localisation : Saint-André (Nord)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article] Interview de Corbier

Message  Dr Wolvy le Jeu 21 Mai - 11:11

Voilà, ça m'a pris du temps et je l'ai posté en deux parties car l'article était assez long!
Je copierai des articles variés et pas que des interviews de mes idoles! lol!

_________________

You know what?.....I'M BRILLIANT!!!
avatar
Dr Wolvy
Modérateur

Masculin Date d'inscription : 04/04/2009
Age : 35
Localisation : Saint-André (Nord)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article] Interview de Corbier

Message  JessieRedball le Jeu 21 Mai - 11:14

on l'a interviewé avec mon webzine y'a quelques années.
Il dit qu'il a pas de rancoeur, mais nous il nous avait quand meme bien fait comprendre que sa periode "guignol a la télé" il voulait plus en entendre parler...
sinon, c'est quelqu'un de semble t il tres intelligent qui ne doit pas son succes populaire au hasard et qui merite qu'on se penche sur sa carriere "hors télé"
avatar
JessieRedball

Masculin Date d'inscription : 07/04/2009
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article] Interview de Corbier

Message  Dr Wolvy le Jeu 21 Mai - 11:21

Je suis bien d'accord
De toute façon, comme lui, je suis contre le principe des "étiquettes" qu'on colle aux gens

_________________

You know what?.....I'M BRILLIANT!!!
avatar
Dr Wolvy
Modérateur

Masculin Date d'inscription : 04/04/2009
Age : 35
Localisation : Saint-André (Nord)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article] Interview de Corbier

Message  Mugiwara le Jeu 21 Mai - 11:37

C'est marrant, je le trouvais moins amer sur son site, où il dit s'être marré et avoir bien apprécié les voyages aux quatres coins du monde quand il animait au Club Do. J'avais un peu pitié de lui à l'époque, je les voyais, lui, Patrick et Jacky, comme les souffre-douleurs de deux mégères, mais pour lui, ce n'était qu'un rôle de comédien.
Il m'est bien sympathique, mais je me serais passé de leurs bouffonneries à lui et à ses potes, qui duraient si longtemps que des épisodes de Ranma ou Sailor Moon se faisaient amputer du début ou de la fin (en plus de la censure)
Par contre, j'ai toujours admiré la façon dont il pouvait faire des chansons sur tout et n'importe quoi. Il y avait même un jeu qui consistait à lui envoyer trois mots au pif et il devait composer quelques couplets avec.

Dans l'interview, je le trouve quand même vachement condescendant avec les fans de Gloubitruc Nights. C'est limite s'il ne les traites pas de malades mentaux. Je me demande s'il dirait la même chose de fans de soirées disco ou de fans d'Optic Deux Miiille!
avatar
Mugiwara
Modérateur

Masculin Date d'inscription : 05/04/2009
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article] Interview de Corbier

Message  Hyperion le Jeu 21 Mai - 11:43

J'ai lu l'interview jusqu'au bout et je dois dire que bah finalement en ce qui me concerne, je préférais l'image du Corbier de mon enfance. Là très sincérement je ne vois qu'un vieux monsieur aigri qui certes j'ai bien compris à eu tout un tas d'ennuis avec la production et a des raisons d'être en colère, mais ce qui m'ennuie c'est qu'il ne partage pas le plaisir qu'ont les ex-enfants devenus adultes de le revoir. Qu'il ne les comprend pas... qu'il ne nous comprend pas.
S'il y a un côté perverse indéniable au buziness, il n'y a pas de côté perverse dans le regard de ces ex-enfants souffrant comme ils le dit "du complexe de Peter Pan".

Je trouve que ces enfants, et je m'inclue dedans, ne sont pas les seuls à avoir "mal vieillis" et pas pour les mêmes raisons... Neutral
Il a mal vieilli lui et a perdu justement son âme d'enfant je pense.
avatar
Hyperion
Admin

Masculin Date d'inscription : 04/04/2009
Age : 34
Localisation : Lille (59)

http://hypalphacomics.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article] Interview de Corbier

Message  JessieRedball le Jeu 21 Mai - 12:41

ben faut dire que la ou on voyait le gentil monsieur qui fait le clown, lui il voyait les producteurs qui le poussaient à faire quelque chose que comme il dit il ne connaissait pas (le métier d'acteur, de bouffon et d'amuseur d'enfants) et qui lui ont vite montré que rentabilité et profit passaient avant divertissement et intéret de l'enfant...
je comprend sa position, meme si je reste l'un des grands enfants dont il parle
avatar
JessieRedball

Masculin Date d'inscription : 07/04/2009
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article] Interview de Corbier

Message  Hyperion le Jeu 21 Mai - 12:46

Oui ça je comprend tout à fait que lui l'ait mal vécu et qu'il ait de la rancune à l'idée d'avoir été utilisé comme bouffon à la télé. Mais ses critiques face aux ex-enfants qui l'ont aimés avec cette image sans êtres au courant du buziness derrière... Bref son attaque à l'innocence des enfants et à la part d'enfance qu'heureusement on garde en nous pour nous protéger du monde actuel... non ça j'aime pas. Je le trouve salement aigri et qu'il se trompe de cible. Faut pas tirer sur tout le monde et foutre tout le monde dans le même sac.

Si lui n'est plus un "Peter Pan" ben ça le regarde, et je trouve ça plutôt triste pour lui en fait, parce que justement il a été sâlement abîmé et ne sait plus se laisser aller à rêver...
Je préfère le Corbier-Bouffon, au moins lui il était drôle lol. tongue
avatar
Hyperion
Admin

Masculin Date d'inscription : 04/04/2009
Age : 34
Localisation : Lille (59)

http://hypalphacomics.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article] Interview de Corbier

Message  JessieRedball le Jeu 21 Mai - 12:55

en même temps il parle surtout de l'exploitation du phénomene par des sociétés... la Gloubi boulga night avait fait une soirée "inmanquable" avec des extraits de DA, des karaokés des trucs comme dans les autres soirées qu'ils font quoi, masi avec en plus vente de tous les produits dérivés (T Shirts, vidéo, CD) plus la boutique manga distribution qui vendaient leurs coffrets dvd... 80 euros...
mon webzine était invité je sais plus qui y est allé, mais ca l'a vraiment décu de voir ca...

et quand on voit le prix croissant de la japan expo, et ce qu'on trouve dedans, je pense que c'est pas très décent...

je pense pas qu'il attaque les fans de cette époque, mais plutot les sociétés qui en profitent, et le fait que les gens acceptent de payer pour ca... comme je trouve dommage que le prix des comics d'occasion augmente, simplement parce que de plus en plus de gens sont pret a mettre des sommes indecentes pour ca...
avatar
JessieRedball

Masculin Date d'inscription : 07/04/2009
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article] Interview de Corbier

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum